Mairie de jabreilles les bordes

Présentation du village

Stele d EPONA

Géographie

Situé au cœur des Monts d’Ambazac, Jabreilles les Bordes se situe à une altitude comprise entre 360 et 650 m, ce qui en fait une commune de moyenne montagne.
Ses 265 habitants sont répartis dans les 14 villages (La Cour, Le Puy, Le Puy Courty, Le Maillorat, Les Retoullières, Catheraud, Agnot, Chavanat, La Contamine, Jabreilles, Les Bordes, Granchaud, Grandvaux, Maucloup)  qui constituent cette commune de 19 km2. Des lavoirs et croix de chemins sont présentes dans de nombreux hameaux.
Boisée à 80 % elle est parcourue de 45km de chemins balisés qui font la joie des adeptes de randonnée et de VTT qui peuvent croiser chevreuils et champignons au détour des sous-bois.
A  15 km d’Ambazac et à 36 km de Limoges son éloignement lui permet de nous apporter une nature préservée.

Histoire

A sa première apparition sur les archives, vers 1230, le nom de la commune était Jabrillae. L’appellation actuelle date du 18 mars 1934 (Jabreilles, village où est située l’église et Les Bordes, village où est située la mairie).
Au Maillorat se trouve un important camp gallo-romain (Oppidum) de 9ha, dit « Le Chatelard », au nord-ouest du village. Il commandait toute la contrée à l’époque romaine. Il était alors exempt de toute végétation et était alimenté par une source. Par ailleurs près de 20 km de voies dites romaines ont été recensés sur la commune.
Sur les territoires des communes de Saint Goussaud, Bersac, Laurière et Jabreilles les Bordes existent des loges de berger, constructions en pierre sèches, assez sommaires. Certaines sont très anciennes, d’autres beaucoup plus récentes (1850 et postérieurement). Ces dernières étaient construites par les « maçons de la Creuse », lors de leurs retour au pays. Certaines comportent des accessoires (banc, cheminées…) Seules ont subsisté celles qui respectaient les règles de la résistance des matériaux, notamment pour les couvertures (voûtes en pierre ou empiétements de dalles en pierre surmontées d’un dôme en terre. Ces loges étaient en général de dimensions restreintes : rarement plus de 4 m2 au sol intérieurement et moins de 1,70 m de hauteur libre). Il n’existait qu’une ouverture dépassant rarement 50 cm de large pour 1,60 m de haut.
Ces constructions font l’objet d’un repérage systématique de la part de l’association Nature et Patrimoine du canton de Laurière.

Une étude concernant l'Eglise et ses fresques rupestres avait était réalisée, vous pouvez y accéder par le lien suivant: Eglise de Jabreilles Etude Préliminaire